Skip to content

[Visage du Satis] J.M. Krief d’Objectif Bastille dresse l’état des lieux matériel.

Je me souviens lors de mon arrivée à Paris, j’ai atterri chez Objectif Bastille. Je me souviens d’avoir eu une longue discussion sur l’ensemble de ce qui se faisait en photo à l’époque. Cours magistral intéressant sur la nécessité de cerner ses besoins plutôt que de céder au chant des sirènes.

C’est donc tout naturellement que sur le Satis en les retrouvant, nous avons abordé cette multiplicité des caméras. Course à la résolution, course à la sensibilité, course au « c’est qui qui a le plus gros capteur? » Si l’on écoutait les fabricants, chaque caméra serait la meilleure jamais conçue.

Le point de vue de Jean-Michel KRIEF à ce sujet est très enthousiasmant. Plutôt que de râler sur cette surabondance de caméras, il souligne un point essentiel. Chaque caméra a sa particularité et la caméra parfaite n’existe pas. Il faut savoir identifier ses besoins et casser ses à-priori. Et aussi, se faire plaisir en fonction de son humeur. Si la vitesse du marché donne le tournis c’est parce qu’on reste figé sur la performance technique. Pourtant aujourd’hui c’est une véritable palette d’outils qui se construit pour tous les goûts alors qu’auparavant les tournages se regroupaient autour de quelques modèles clefs. On évite ainsi l’écueil douloureux de consommer à la pelle des images qui se ressemble. Et ça entre nous… je dois dire que ça me plaît pas mal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :