Skip to content

[IBC2014 – Chapitre 01] la CION, une caméra qui a du chien.

Il faudra que l’on m’explique s’il y a une corrélation entre le fait que le NAB se tienne à Vega, lieu de débauche américaine, et que l’IBC se passe à Amsterdam, haut lieu de la drogue et des putes. C’est pas que je m’en plains, c’est un apport culturel assez important. Mais juste comme ça je me demande. Parce qu’en fait, l’IBC n’a rien à voir avec le NAB. L’effervescence du dernier se troque contre un rythme plus tranquille où dans les allées se croisent beaucoup de costards cravates et se hèlent beaucoup moins de « Hey Guys! ». Dès l’arrivée, le ton est donné, il ne faut pas s’attendre à des ras de marées, ici tout est posé. Tranquille. Bien ou bien.


Aussi je n’arrive pas avec des espoirs fous. Là où le NAB m’avait laissé un peu mitigé avec un surplus de nouveautés, mais finalement peu de réelle surprise, l’IBC ne devrait être l’occasion que de confirmer ce qui a déjà été présenté. Au mieux mettre la main sur des produits annoncés en avril dernier. Rien de bien transcendant.

Et pourtant, en avril dernier, AJA avait présenté la CION, dont le nom qui se prête aux jeux de mots les plus bas de gamme, cachait une caméra d’épaule 4K-UHD enregistrant en ProRes 4444. Là où tout le monde a vu la volonté évidente de répondre à Blackmagic, AJA a su se démarquer avec un produit plutôt bien fini, bien équilibré, qui annonçait quelques promesses. Petit hic : le capteur semble être très peu sensible et les images dévoilées manquent de caractères.

On prévoyait une disponibilité pour l’IBC, mais la sentence tombe sur le stand. La date de livraison est encore inconnue. En revanche plusieurs modèles sont en libres accès et permettent de se faire la main sur cette caméra plutôt sympathique. Mais ce sont surtout les images qui défilent depuis tout à l’heure sous mes yeux qui attirent mon regard. Sur les écrans défilent des images non étalonnées de l’AJA CION.

Boum. Coup de Coeur. Enfin une image qui a du caractère.

Voilà c’est dit : je suis tombé sous le charme de la texture d’image de la CION. Je trouve qu’il y a une réelle chaleur, une véritable recherche esthétique. Un petit quelque chose à mi-chemin entre le doc et le road-movie à l’américaine. Une véritable définition sur les peaux, qui ne fait pas trop ressortir les pores. Et surtout un bon équilibrage des couleurs. La CION ne fait pas le pari du log puisqu’elle enregistre directement en 4:4:4 en 12 bits, et mine de rien cela permet de se débarrasser des dominantes vertes de l’image. J’y vois une image au potentiel extraordinaire, qui devrait renouveler une esthétique un peu lisse du cinéma numérique. Depuis la Digital Bolex, je n’ai pas vu d’image qui avait autant de caractère.

Les possibilités qu’offrent la combinaison caméra et objectifs promettent d’être donc fortement intéressantes pour procurer un style unique à vos images. Et ça tombe bien parce que, seconde excellente surprise du salon, MTF Services, fabricant anglais de bagues d’adaptation très haut de gamme, a développé en partenariat avec AJA, des montures interchangeables pour la CION.

Capture d’écran 2014-09-18 à 00.57.02

Aussi simple que 4 coups de vis, vous pourrez donc changer de monture d’objectifs, un petit peu à la manière de ce qui existe chez RED. Vous pourrez donc monter vos objectifs EF, les piloter électroniquement à l’aide d’un module externe, ou bien opter pour une monture EF passive qui conviendra aux objectifs à diaphragme manuel comme les Samyang. Les Nikon ne sont pas en reste puisqu’ils ont droit aussi à leur monture d’adaptation, dotée d’une bague de contrôle du diaphragme qui vient jouer sur la baïonnette d’iris présente dans tous les objectifs de cette monture. À noter aussi une monture Canon FD, les vieux objectifs de la marque. Ce qui est loin d’être inintéressant, j’ai fort envie de tester la combinaison Dream Lens 50mm f/0,95 + AJA CION. Je pense que les résultats seraient vraiment époustouflants! (Amis lecteur tu possèdes cet objectif et tu veux bien me le prêter? écris moi un mail ! On va discuter!). Et enfin pour finir une bague dotée d’un jeu de lentille pour adapter des objectifs à monture B4 directement sur le corps de la caméra.

Et comme j’étais vraiment raide dingue du truc, j’ai fait un attentat sur la WebTV de Loca Images, pour en toucher un petit mot!

Cette caméra qui m’avait laissé un peu sceptique lors du NAB m’a totalement séduite ici à l’IBC. Son prix réduit tournant aux alentours de 8000 € devrait vraiment taper dans l’oeil des productions indépendantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :