Skip to content

Un peu de nouveau pour le Laboscope.

postprod_header

Certains d’entres vous le savent; à côté de vidéaste, j’exerce en tant que technicien de Post-Production. Mes études étaient portées sur la Post-Production, je l’ai enseignée par la suite. Bref vous l’aurez compris, c’est une composante du flux de production qui compte énormément pour moi.

J’ai commencé ce blog pour rajouter mon grain de sel dans un discours sur les caméras que je ne trouvais pas assez mis en perspective face à un travail de Post-Production. Or c’est une composante aujourd’hui qu’il est impossible d’ignorer, surtout pour les indépendants. Lorsque l’on s’achète une caméra, il faut déjà songer à la manière de traiter l’image. Encore aujourd’hui c’est un problème qui est trop souvent mis de côté. On vend du RAW parce que c’est plus performant, mais qu’en est-il pour le stocker, et surtout en a-t-on réellement besoin? Le 4K pèse lourd, mais quand même ça flatte l’oeil, alors je fais quoi, difficile de vendre une film en HD quand tout le monde filmera en 4K dans un an? Pleins de questions parmi tant d’autres parfois plus techniques, plus pointues, parfois bassement matérielles, reviennent en soirée, dans les bureaux, par des mails ou des coups de fils.

C’est vrai que l’on peut être très vite noyé dans les tonnes d’informations et qu’il est difficile de démêler ce sac de noeud. Et le porte-monnaie en prend vite un coup quand on s’achète le dernier MacPro toutes options au max, alors que l’on a à traiter…de la GoPro. (Ris pas, toi derrière ton écran. C’est une situation qui s’est jouée pas plus tard que la semaine dernière !). D’un strict point de vue personnel, je crois que la performance ne s’obtient pas grâce à la puissance des outils, mais plutôt par votre capacité de jugement. Choisir le bon outil, au bon moment, qui vous accompagnera sur les chemins, et qui s’avèrera parfait pour votre utilisation. La votre, pas celle de vos copains sur les forums.

C’est pourquoi j’inaugure aujourd’hui une nouvelle partie sur le Blog. Quelque chose que j’ai longtemps hésité à lancer. Par peur de manque de temps, ou d’une vue d’ensemble peut-être pas aussi développée que je le voudrais. Mais voilà, finalement, on m’en a beaucoup parlé, et on me l’a beaucoup réclamé. Alors c’est parti : voilà une série d’article sur la Post-Production. Sur la manière de stocker, traiter le signal, le monter. Il ne s’agira pas de faire de la veille technologique, ni de faire des tutos, mais plus de parler de petits trucs qui me plaisent, que je trouve intelligents, et surtout… adaptés à des vidéastes indépendants ou des productions à budget limité. Ce sera plutôt sous la forme de billets d’humeurs, peut-être un peu généraux, mais aussi sous la forme de petits articles coups de coeurs / coup de pouce. Et j’espère que vous les trouverez instructifs.

J’aimerais aussi vraiment que le Laboscope ne soit pas qu’un espace de veille technologique (que mes projets et boulots ne me laissent pas toujours le loisir d’alimenter en temps et en heures), mais aussi une petite bouée de sauvetage pour tous ceux qui veulent bricoler la vidéo à plus ou moins grande échelle. C’est pourquoi ces dernières semaines, j’ai beaucoup réfléchi, sondé les professionnels et amateurs qui m’entourent. Et j’ai commencé à mettre en chantier des projets. Ils sont ambitieux et nécessitent du temps, mais j’espère vraiment pouvoir vous en dévoiler un peu plus d’ici peu.

Pour finir, je tiens à m’excuser de manquer parfois de temps pour vous pondre les articles. J’ai par exemple un test de la Blackmagic Production 4K Caméra qui traîne sur le feu depuis des semaines. Mais je préfère faire les choses bien, plutôt que dans l’urgence. C’est comme ça. Ces derniers mois ont été assez fous, et pour tout vous dire. Je suis resté sans domicile pendant un moment, et ce n’était pas toujours évident de trouver le havre de paix nécessaire à la rédaction des articles. Mais ça y est, j’ai enfin posé mes valises dans mon nouveau chez moi. J’attends juste d’y avoir un bureau pour vous inonder de nouvelles.

Je suis toujours agréablement surpris de voir le nombre d’abonnés monter tout doucement sur Facebook, Twitter ou même sur le blog. Ca compte beaucoup de savoir que tous vous n’êtes pas tombés là par hasard. Et quelques fois j’ai droit à des messages d’encouragement, et c’est magique. Alors restez comme vous êtes, continuez à vous faire plaisir avec les images et les sons, créez et faites de beaux films. Et n’hésitez pas à partager le Laboscope avec vos copains (À deux c’est mieux / le plaisir doit être partagé <- là j’ai pas sû choisir ma parenthèse, alors ami lecteur je te laisse faire le boulot). N’hésitez pas non plus à me laisser un message pour me dire ce que vous en pensez de ce petit endroit, ce que vous souhaiteriez y voir, ou juste parler comme ça, de tout et de rien, du sens de la vie et de la rotation de l’eau lorsqu’elle s’écoule dans un lavabo en Australie… Parce que quand même, c’est important.

 

S.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :