Skip to content

Pomfort ClipHouse : l’aspirine logicielle du développement RAW.

Après les dernières nouveautés de chez Magic Lantern et Blackmagic, la démocratisation des fichiers RAW en vidéo est plus que jamais d’actualité. Seulement outre le stockage conséquent que l’utilisation de ce type de fichiers suggère, il nécessite surtout et avant tout d’avoir un workflow adapté et fiable. Si petit à petit on voit arriver quelques solutions, comme le support natif des fichiers Cinema DNG dans Première, le développement du RAW est un frein pour beaucoup de vidéastes indépendants qui voudraient se prêter au jeu et auxquels le RAW donne pas mal de migraines.

Ca tombe bien parce que Joe Rubinstein et Elle Schneider, les parents de la Digital Bolex, ne font pas les choses à moitié. Pour accompagner la sortie de leur prometteuse caméra, ils ont imaginés à l’aide de la société allemande Pomfort, un logiciel spécialement conçu pour le développement de l’ensemble des types de fichiers RAW utilisés par les indépendants (RAW Blackmagic, Magic Lantern RAW, KineRaw, Bolex RAW et bien d’autres encore). Pour le moment nous n’en connaissions que des croquis, mais le logiciel dans une version définitive a été rendu disponible au public hier.

Capture d’écran 2013-12-07 à 15.44.39

Le logiciel se présente un peu sous la forme d’un Da Vinci Resolve avec des onglets, ici appelés « Rooms » qui correspondent chacun à un besoin de développement bien précis. 4 univers donc : Copy (pour effectuer des backup de vos cartes vers plusieurs destinations simultanément) – Manage (vérifier par lecture directe les médias et les organiser) – Color (appliquer des LUTs ou d’autres paramètres de corrections colorimétriques) – Export (Créer des ProRes ou du H264). Le logiciel promet de ne se concentrer que sur l’essentiel des fonctions que le traitement des fichiers RAW exige, au travers d’une interface simple et intuitive.

Le logiciel est d’ores et déjà disponible au téléchargement depuis le site de Pomfort. Une licence à l’année coûte 49$, une licence définitive 129$. Une version d’évaluation est possible pour une durée de 14 jours.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de poser mes papattes sur la version d’évaluation du logiciel, mais il va sans dire qu’il s’agit d’un outil intrigant, qui pourrait vite s’avérer devenir incontournable sur les tournages. J’ai hâte de voir s’il arrivera à trouver une place dans mon coeur (et dans mon ordinateur surtout), mais quand je vois comment les équipes de la Digital Bolex ont su me convaincre, il y a fort à parier que ce sera sans doute le cas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :