Skip to content

Il y a du mieux pour la Pocket Camera.

On va s’en sortir! Vous avez les nerfs à cran; vous n’avez qu’une envie c’est d’aller tuer le canari de votre voisine juste pour le plaisir; de bloquer la grand mère qui essaie d’attraper le bus qui va démarrer, tout ça juste parce que vous trouvez que Blackmagic abuse légèrement. Calmez-vous, mettez Pink Floyd (période David Gilmour) à donf et détendez-vous, j’ai de bonnes nouvelles à vous annoncer.

Tout d’abord il semblerait que la production se soit accélérée. En France on commence à voir arriver des Pocket Camera régulièrement. La production devrait s’accélérer d’ici fin septembre. En vérité, les livraisons avaient été interrompues à cause des problèmes de capteurs que les premiers utilisateurs avaient remontées. Ces fameuses taches blanches ou noires dans les hautes lumières qui perturbaient « un peu » l’image, et qui selon certains utilisateurs, touchaient la Cinema Camera.

Image par Andrew Reid.

 

Image par Andrew Reid

Image par Andrew Reid

Ce défaut est dû à la structure même des capteurs CMOS et au déchargement des photosites. Pour faire simple, la quantité de lumière frappant le capteur est converti en charge électrique. Un peu comme si chaque photosite agissait comme un entonnoir, quand l’apport lumineux est trop fort, l’ensemble déborde sur le photosite d’à côté, une déportation des charges électriques sur les zones adjacentes de l’image, créant ainsi cet effet de clipping. En soi, c’est donc un paramètre qui touche à plus ou moins grande échelle l’ensemble des caméras équipées de capteurs CMOS. Facile à partir de là de trouver ce phénomène dans n’importe quelle image tournée. Dans tous les exemples qui remontent sur la toile, certains sont donc à prendre avec des pincettes, tant l’effet n’est pas particulièrement prononcé.

Mais sur la Pocket Camera, l’effet est particulièrement présent. Et Blackmagic, par l’intermédiaire de John Brawley, (mais si rappelez-vous! c’est de lui d’où viennent toutes les premières images tournées des caméras Blackmagic), vient d’annoncer que le problème avait été résolu durant les 2 semaines où les livraisons semblaient stagner. Recalibration du capteur et voilà nos vilaines taches blanches disparues. Concernant les taches noires, la correction devrait passer par une mise à jour firmware.

 

Les prochaines Pocket Camera envoyées auront donc un capteur re-calibré, et ne devraient plus présenter ce défaut. Pour les autres il semble que la solution soit de renvoyer la caméra à Blackmagic. Prendre les premiers utilisateurs pour des beta-testeurs m’exaspère vraiment. Même si Blackmagic fait le nécessaire pour corriger ses erreurs, je trouve cette attitude détestable. Je préfère qu’entre l’annonce d’une caméra et sa livraison il y ait beaucoup plus de temps mais qu’au final la caméra soit fonctionnelle et livrée sans ou avec peu de délai. Je me rappelle le temps que l’on a attendu le Canon 1D-C, c’était affreusement long, mais au final le produit avec ses atouts et ses faiblesses n’a reçu que peu sinon aucun correctif puisqu’il est parfaitement fonctionnel. Je ne sais pas si Blackmagic aime viser ses petons avec un bazooka, mais avec cette attitude inédite, l’image de la société ne vas pas particulièrement bien se porter.

Quoiqu’il en soit, si on attend toujours le RAW pour la Pocket Camera (mais si mais si…), il semblerait désormais que la camera tienne ses promesses. Vous pouvez commander en toute confiance la camera…

 

…oui si vous êtes de nature patiente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :