Skip to content

On revoit l’action au ralenti : la Phantom Flex4K définitive dévoilée.

Si vous suivez un peu le calendrier des salons vous savez qu’après le NAB en avril, qui fait office de grand messe de l’audiovisuel, se tient l’IBC (International Broadcasting Convention) à Amsterdam. Si en quelques mois on peut se demander si les constructeurs ont vraiment de nouvelles choses à présenter, la réponse est oui. Bien entendu le flow d’annonces est bien moins conséquent  qu’au NAB, mais quelques annonces valent le coup d’oeil.

4K_MGL0985_web-e1378826963386

C’est ainsi que Vision Research, à l’origine des caméras Phantom Flex, références absolues dans le monde du slow-motion, a présenté la version définitive de sa Phantom Flex4K. Capable d’enregistrer jusqu’à une cadence de 1000 fps en DCI 4K et 2000fps (!) en FulHD, la Phantom Flex4K montre un tout nouveau form factor beaucoup plus ergonomique. À titre d’exemple les chariots accueillants les disques CineMag (4° version en l’occurrence) a été déporté du haut de la caméra vers le côté pour une meilleure accessibilité de la part de l’opérateur. Les connectiques transférées sur le côté droit de la caméra, avec l’écran de contrôle. Toutes les fonctionnalités de la caméra sont accessibles depuis le corps même de la caméra. Oui je sais ça paraît étrange de préciser ça, mais ce n’était pas une évidence sur les modèles précédents.

D’après les premiers retours, la Flex4K produit une image quasiment dépourvue de bruit. Son capteur légèrement plus grand qu’un capteur Super-35 3perf.(31,7mm de diagonale contre 28,5mm), semble donc faire des merveilles, ce sur une plage de sensibilité étendue de 250ISO à 2000 ISO. La caméra sera compatible avec une large sélection de montures dont PL, Nikon F/G et Canon EF. En revanche l’utilisation du mode HD, ne permettra l’utilisation qu’une zone utile du capteur. C’est à dire que sur l’entièreté de votre capteur, seule une partie, correspondant à un angle de vue Super16, sera utilisé. Par conséquent, en HD, l’utilisation d’optiques Super 16 est aussi possible! Ce nouveau capteur sera aussi optimisé pour l’utilisation d’optiques anamorphiques en 4K. De quoi démultiplier les possibilités créatives de la caméra!

Alors qu’il n’était auparavant possible que d’enregistrer au format RAW sur les magasin propriétaires Cinemag, ou de sortir via le HD-SDI un signal non compressé vers un enregistreur externe; il sera désormais possible d’enregistrer directement un signal compressé sur les Cinemag. Quant au codec de signal, on parle d’un standard de l’industrie, mais son nom demeure un mystère. Si le HD-SDI vous tente toujours sachez que vous disposerez de 4 sorties 3G-BNC vous produisant un signal 1080p 4:4:4 ou 4K 4:2:2 en Rec709 ou avec un Log pre-défini. Seulement si vous souhaitez visualiser votre image 4K sur un moniteur de la même résolution, il vous faudra combiner deux sorties.

La Phantom Flex4K aura donc bien mérité son surnom de Titan tant les fonctionnalités qu’elle propose sont alléchantes. La caméra n’est à n’en pas douter la nouvelle référence en slow-motion, et se pose en outre en un outil particulièrement versatile et ergonomique. Que demander de plus?

(DU PAIN ET DES JEUX!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :