Skip to content

Deux camescopes 4K chez Sony.

S’il y a bien une société qui tend à démocratiser le 4K pour tous c’est bien SONY. Après la présentation des SONY F5 et F55 et de son nouveau codec le XAVC, SONY continue son petit bout de chemin en dévoilant un camescope 4K UHD déclinée en deux versions. Une version « grand public », le FDR-AX1, et une version « pro », le PXW-Z100.84fcf1ae484fe3839501493b5a8225bf

Équipé d’un capteur 1/2.3″ Exmor R de 12 MegaPixels, et d’un objectif G stabilisé non-amovible 29,5 – 590mm f/1,63 – 3,4, le camescope se destine surtout aux documentaires, aux reportages et captations d’évènements. L’enregistrement s’effectue sur des cartes XQD au nouveau format Made in Sony : l’XAVC. Côté résolution le FDR-AX1 enregistre en UHD (3840 x 2160) tandis que le PXW-Z100 pourra atteindre une résolution 4K (4096 x 2160) . Le tout échantillonné en 4:2:2 10 bits pour la dernière version. Le camescope sera équipé de toutes les fonctions dont doit être équipé tout bon camescope : filtres ND, Zebras, peaking…

Depuis l’officialisation du nouveau standard HDMI 2.0, permettant de véhiculer un signal 4K, SONY évoque déjà une mise à jour pour rendre son camescope compatible avec la nouvelle technologie. l’AX1 sera disponible pour 4,500$ et le Z100 pour 6,500$. Par la magie de la sacro-sainte conversion euro-dollar, les prix en euros devraient être similaires.

On aura toujours le souci de savoir si le 4K (et la confusion de résolutions que ce terme engendre dont le Z100 et le AX1 sont les parfaits exemples) est d’une réelle utilité ou non. Les télé UHD commencent à peine à déballer dans les salons des plus fortunés, pour un intérêt réel plus que discutable. Le Z100 et le AX1 ne sont clairement pas des produits destinés à produire des images pour le cinéma. Par conséquent, outre les effets de stabilisation et de recadrage, on peut se questionner sur la pertinence de proposer des systèmes de captation 4K dans ces niveaux de gamme. Éternel débat qui existait pour la Haute Definition, et qui se pose aujourd’hui pour le 4K. À cet épineux problème je n’ai pas de réponses. Mais il semble qu’à terme nous serons amenés à exploiter du contenu 4K. Ne serait-ce que pour sa valeur marchande. Pour ma part je trouve l’attitude de SONY très cohérente. En harmonisant ses produits vers le tout 4K, en proposant un nouveau codec et un nouveau système de stockage capable de le gérer (à l’inverse de JVC rappelez-vous…), la société limite les effets de confusion des genres. Et si qu’on le veuille ou non, le 4K s’imposera, autant sauter le pas le plus tôt possible. Reste à savoir si le camescope tiendra ses promesses en terme de qualité d’image, particulièrement en basses lumières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :