Skip to content

Apple et le nouveau MacPro. Un Mac taillé pour la vidéo?

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.07.05

Petit Tonnerre (oui comme dans Yakari) dans le monde du montage. Apple a tenu une Keynotes le 10 juin dernier, dans lequel il présentait son tant attendu Nouveau MacPro. Cela faisait des années que les professionnels attendaient de la firme à la pomme, une nouvelle tour gonflée de puissance pour pouvoir travailler le coeur léger sur leurs nouveaux projets. Après une timide mise à jour en 2012, qui a provoqué un énorme tollé, Apple a dévoilé une nouvelle station pour le moins surprenante. Pourquoi nous intéresse-t-elle? Parce que dans son discours, la nouvelle tour d’Apple ne se destine pas aux photographes, aux graphistes, mais bel et bien aux professionnels du monde de l’image animée. C’est en tout cas ce qui est ressorti de sa Keynote.

La présentation du nouveau MacPro n’est en réalité qu’un coup d’oeil (« sneak Peek » en anglais dans le texte s’il vous plaît.). On peut apercevoir le nouveau design de la station, pour le moins novateur, mais la disponibilité de l’appareil n’est prévu que pour « plus tard cette année ». Face aux critiques l’accusant de ne plus savoir innover, Apple a répondu « Mon cul! » (« My Ass », toujours en anglais dans le texte). Un nouvel appareil destinés aux pro, promettant de l’innovation? Allons-voir ça de plus près.

On passera sur le design de la station qui n’est qu’une affaire de goût. Poubelle de table pour certains, cendrier pour d’autres (l’ensemble des détournements est bien entendu à voir ici). Je suis pour ma part assez satisfait de voir qu’Apple sait toujours inventer de beaux objets. Au fur et à mesure des années, j’en doutais, je l’avoue. Côté performances, un nouveau processeur, un double GPU, du stockage flash et de la RAM plus rapide. On s’en doutait me direz-vous? On s’en doutait oui.

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.09.14

Au niveau du processeur, on trouve un Intel Xeon E5 à 12 coeurs et 24 fils cadencé à 2,70 GHZ. En soi, ce n’est pas beaucoup mieux que l’ancienne génération de MacPro qui offrait 2 Xeon à 6 coeurs (24 fils) cadencé à 3,06 GHZ. En témoigne ce premier benchmark, qui évalue les capacités de calculs des processeurs du nouveau et de l’ancien MacPro. La différence n’est pas flagrante. Cela dit, ce test n’a pas été réalisé sur un modèle définitif et est donc à prendre avec des pincettes. D’autant plus s’il a été réalisé sur un modèle équipé de OS X Mavericks, le nouveau système d’exploitation Apple, qui est toujours en mode bêta.

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.09.24

Concernant la mémoire RAM, on retrouve 4 emplacement pour des barrettes DDR3 à 1866MHz permettant une utilisation en bande passante jusqu’à 60GB/s. De quoi satisfaire les plus gourmands en mémoire. Car si l’on peut avoir beaucoup de RAM, le temps d’accès à celle-ci joue aussi un rôle crucial dans l’affaire. En effet, 1000 Litres qui s’écoulent à l’aide d’un compte goutte n’aide pas à remplir sa bouteille d’eau.

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.09.32

Deux processeurs graphiques (GPU) qui prennent en charge jusqu’à 3 moniteurs 4K! Outre ceux qui railleront cette spécificité (Qui a 3 moniteurs 4K à disposition?), cela laisse apercevoir la puissance de la bête. Basé sur des structures AMD et non NVidia, on dispose d’un tout nouveau moteur OpenCL. De quoi faire râler les utilisateurs de CUDA, très utiles pour l’utilisation des produits Adobe ou Blackmagic? Grant Perry, PDG de Blackmagic Design et Al Mooney responsable du développements des solutions vidéos chez Adobe ont tous les deux annoncés en marge de la keynote qu’il leur avait été possible d’approcher le nouveau MacPro et d’y effectuer des tests. Les nouveaux produits des deux sociétés vont donc être optimisés pour une prise en charge parfaite des GPU AMD et de ce nouvel OpenCL. Les deux hommes ont tous les deux été d’accord sur les capacités extraordinaires qu’a à proposer ce nouveau MacPro. Capacités qui s’accompagnent de 2x6Go de VRAM permettant des rendus en tâches de fond extrêmement performants.

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.09.42

Concernant le stockage, Apple a jugé le SSD déjà dépassé. On retrouve ici un stockage flash interfacé en PCI Express permettant un accès aux donnés atteignant un débit de 1250 MB/s, soit plus de deux fois un SSD classique. Il s’agit là du disque système donc à moins que vous ne stockiez vos rushes sur votre machine, et comptiez faire du multi-cam avec 6 flux en UHD, l’intérêt n’est pas là. C’est surtout d’améliorer la réactivité de votre machine et de vos applications, limitant ainsi les temps d’attentes, de chargement, ceux qui énervent quand vous êtes sur la fin de votre projet (ne mentez pas vous connaissez aussi!).

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.10.05

Tout cet attirail est organisé autour d’un système de refroidissement et de répartition de la chaleur avancé et présenté comme étant le plus silencieux possible. Niveaux connectiques, on retrouvera 4 USB 3, 6 Thunderbolt 2.0 atteignant jusqu’à 20GB/s de taux de transfert, 2 Ethernet et 1 HDMI 1.4. Prise jacks pour casque et enceintes sont bien entendus de la partie. Adieu bien évidemment le FireWire et le Lecteur Optique, qu’Apple a décidé d’abandonner dans ses dernières machines. Enfin, le MacPro disposera des nouvelles normes Wifi 802.11ac et Bluetooth 4.0.

Beaucoup plus petit que son prédécesseur, cette nouvelle tour de la firme pommée devrait trouver sa place plus sur un bureau que par terre à vos pieds. De quoi frimer devant vos copains, avec votre cendrier de table, dernière génération.

Capture d’écran 2013-06-23 à 14.10.21

Bon. Maintenant qu’on a bien discuté, qu’on a fantasmé, qu’on est tombé 3-4 fois dans les pommes; il y’a-t-il un revers de la médaille? Certains bloqueront sur l’absence de CUDA. Oui il faudra attendre d’avoir les versions définitives pour se faire une idée réelle des performances du nouvel OpenCL, mais déjà les retours de Blackmagic, Adobe et The Foundry semblent élogieux. Technique commerciale? Peut-être. D’autres bloqueront sur l’absence de FireWire et de lecteur Optique. Réveillez-vous les enfants, c’est la politique d’Apple depuis ces deux dernières années. Des solutions existent, des adaptateurs FireWire-USB3 ou FireWire-Thunderbolt et un Lecteur/Graveur CD/DVD/BluRay ne coûte désormais plus un bras. Finalement, c’est peut-être la chose la plus marquante de cette tour. Alors que l’on pouvait auparavant customiser son MacPro à sa guise, en y changeant les disques, la RAM, les cartes PCIe -comme dans n’importe quelle unité centrale- ce temps-là semble bien révolu. L’architecture du nouveau MacPro semble laisser bien peu de place à la bidouille. Le changement des barrettes de RAM n’a pas vraiment lieu d’être puisqu’il n’existe pas 36 fabricants de ces modèles ultra-perfectionnés. Ne parlons pas du stockage. Quant aux cartes PCIe, il semble qu’il faille passer par des solutions externes, comme celles proposées par Sonnet par exemple. Un peu à l’image de Final Cut Pro X qui nécessite des plug-in externes pour étendre ses possibilités, il semblerait que ce soit le parti pris de ce MacPro. De l’équipement annexe, en fonction de ses besoins. En cela la connectique fournie est appréciable puisque l’on peut chaîner jusqu’à 36 périphériques Thunderbolt. Mais cela n’est pas sans limiter les coûts d’investissements dans des boîtiers d’accueils pour vos cartes d’acquisition ou autres.

Concernant le prix. Le moins que l’on puisse attendre, c’est que ce bel ordinateur coûte cher…très cher! Quand on regarde les composants et quand on connaît les stratégies d’Apple, cette station ne devrait pas être donnée, et devrait être nettement plus chère que l’ancien MacPro. Une station Professionnelle, destinée aux structures professionnelles. Il s’agirait là de proposer une bonne solution aux sociétés de productions moyennes prêtes à mettre le prix dans de bonnes stations. Une solution donc qui ne conviendrait qu’aux vidéastes indépendants fortunés. D’autant plus qu’à ce bijou doit se greffer des moniteurs, et que dans la logique des choses, Apple devrait dévoiler sous peu des nouvelles dalles toutes assorties à votre nouvelle poubelle de table. Tentant non?

Publicités

2 Comments »

  1. En fait, l’idée désormais c’est que la tour est devenue une simple unité de calcul et d’interfaces, et c’est à chacun ensuite de créer un écosystème de travail autour (et donc je ne suis pas d’accord avec ton avis sur la customisation : c’est juste que maintenant, on personnalisera à l’extérieur de la boîte!)… Quand on y pense, c’est déjà le cas depuis plusieurs années en Broadcast (les stations AVID ou Protools ont toujours été conçues comme ça)… reste à résoudre LE mystère : qu’est-ce qu’on va bien pouvoir foutre de 2 ports Ethernet ???!!!!

  2. En fait c’est ce que j’ai dit en demi-teinte. Je ne déplore pas l’idée que l’on ne puisse plus customiser l’intérieur. C’est ce que je disais avec le parallèle avec Final Cut Pro X: « de l’équipement en fonction de ses besoins ». Ca ne me semble pas du tout être une mauvaise idée. Je comprends que ça en déçoive quelques-uns, surtout qu’il faut du coup acheter des chassis en plus. Mais bon si ce n’est que ça, ça me semble un mal pour un bien ça évite de trop jouer à l’apprenti sorcier en voulant trop bidouiller sa machine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :