Skip to content

Shure VP83(F) : Un micro DSLR avec un enregistreur externe.

prod_img_vp83f_xl

La prise de son sur boîtier DSLR a toujours été problématique, les micros intégrés au boîtier étant insuffisant pour délivrer un son de qualité. C’est pourquoi, à la manière de RODE et de sa série VideoMic, il existe de plus en plus de solutions permettant de fixer sur la grippe flash un micro doté d’une prise jack 3,5 à brancher directement sur le boîtier.

Au NAB dernier (oui on a pas tout à fait fini d’en parler), Shure a présenté sa solution DSLR : les micros VP83 et VP83F. Tous les deux construits pour se fixer sur la grippe flash de votre boîtier, ils sont montés sur un système de fixation Rycote permettant de diminuer grandement les bruits de chocs et la transmission de parasites mécaniques en provenance du boîtier. Dotés d’une directivité couvrant un angle frontal de 70°, ils présentent tout comme le Rode VideoMic Pro, la possibilité d’opter pour un gain audio de +20dB ou -10dB, et d’activer un filtre coupe-bas.

Rien de surprenant jusqu’ici, le micro étant une réponse logique de Shure à Rode, si ce n’est que le VP83F embarque un enregistreur Flash intégré. Il peut donc enregistrer un son WAV 24bit/48kHz sur une carte micro SD, tout en enregistrant simultanément sur votre boîtier. De plus, le micro présente une sortie jack vous permettant de brancher un casque audio pour effectuer du monitoring. Le VP83F est en outre doté d’un petit écran LCD vous permettant de contrôler les niveaux audio captés, ainsi que la durée de votre enregistrement, la capacité d’enregistrement restant et l’état de la batterie. Vous pourrez ajuster vous même votre gain, jusqu’à 60dB en incrémentant très précisément par palliers de 1dB.

Si le VP83 ne présente aucune innovation majeure face à l’ensemble du marché (il est dans le principe en tout point similaire au VideoMic Pro de RODE), le grand frère, le VP83F présente des fonctions jusqu’ici encore peu communes. Je me questionne sur la pertinence d’enregistrer deux fois un fichier son, à la fois sur carte MicroSD ET sur le boîtier. Je suppose que ça rassurera les plus angoissés du tournage, mais autrement je vois plutôt ça comme un non-sens. L’émergence de ces micros à grippe flash étant de pouvoir justement s’affranchir des enregistreurs externes (et donc éviter la post-synchro). En revanche, les caractéristiques du VP83F semblent être une réponse point par point aux limitations de la prise de vue sur boîtiers Canon. Ajout d’une prise casque, monitoring Audio sur un écran dédié, possibilité d’ajuster précisément les niveaux ; pas de doute que le VP83F est là pour pallier à toutes les contrariétés longuement remontées depuis les débuts du DSLR. Si l’autonomie de la batterie de l’engin n’est pas spectaculaire (10 heures avec deux piles AA), la qualité sonore devrait, elle, être largement au rendez-vous. L’attention aux petits détails comme la possibilité de se détacher de la prise flash pour fixer sur un pas de vis 1/4″ est pour moi un plus assez appréciable. On sent que Shure a pris son temps pour écouter tous les besoins des vidéastes DSLR pour proposer cette solution complète et compacte qu’est le VP83F.

Le VP83 et le VP83F seront disponibles dès cet été à des prixs encore inconnus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :