Skip to content

Le super16 ressuscite avec la Bolex D16

Capture d’écran 2012-12-12 à 17.20.33

Ressusciter les mythiques caméras Super16 des années 60? Voilà le pari qu’a voulu relever Digital Bolex en présentant sa D16, caméra numérique permettant de filmer en 2K Raw CinemaDNG tout en conservant le design de ces anciennes caméras. D’abord sous forme d’un projet KickStarter, l’idée s’est transformée en véritable affaire puisque les premières caméras devraient commencer à être expédiée dès janvier 2013.

Comme expliqué par l’équipe de développement, la plupart des cinéastes n’ont pas besoin de 4K, celui-ci étant bien souvent un argument technique de vente qui se fait au détriment de l’Histoire et de la créativité d’un film. L’équipe a donc préféré proposer une caméra 2K en Raw enregistrée sur un capteur CCD, pour 3000$. Compatible avec des objectifs Zeiss, la caméra devraient enrichir son panel de montures, et se placer sur le même segment de marché que les caméras de Ikonoskop ou Blackmagic.

Un film a déjà été tourné à l’aide de cette caméra. « One Small Step » sera donc le premier court-métrage tourné avec cette caméra. Il a été réalisé par Elle Schneider en étroite collaboration avec l’équipe de Digital Bolex.

Côté ergonomie, cette caméra a l’air nettement plus pensée pour les cinéastes que la Blackmagic Cinema Camera qui connaissait quelques ratés. Ainsi la caméra délivre un signal Adobe Cinema DNG RAW en mode Super 16mm – 16mm – 720p – 480p et 2K 4:3. On pourra grimper jusqu’à 60 images/secondes en 720p et seulement à 32 img/s (?) en 2K. La bonne nouvelle est la présence de prises XLR directement sur le corps de la caméra, là où Blackmagic nous laissait avec des prises jack 6,35. Enfin la caméra permet d’enregistrer sur Compact Flash et sur SSD. Ce qui permet de choisir entre les deux avantages et inconvénients que ces deux supports ont à offrir en terme de prix, de stockage, et d’encombrement… Pour le reste il faudra se faire une idée sur les qualités réelles de cette caméra qu’en ne l’ayant en main. Troisième constructeur à s’engouffrer dans la voie des caméra RAW à budget réduit, la visibilité commence à se faire difficile dans ce milieu où le premier arrivé est le premier servi.

Format : – Adobe Cinema DNG (RAW), TIFF, JPEG
Quantification
Echantillonnage :
– 12 bit – 4:4:4
Capteur : – Kodak CCD: 12.85 mm x 9.64 mm (similaire à un Super 16mm)
Objectif : – Monture C (bientôt en option : PL, EF, B4. M, Micro 4/3)
Définitions : – 2336 x 1752 (4×3)
– 2048 x 1152 (Super 16mm)
– 1920 x 1080 pixels (16mm)
– 1280×720 (720p)
– 720×480 (480p)
Trames : – 32 images/sec en 2K
– 60 images/sec en 720p
– 90 images /sec en 480p
Audio : – Stéréo, 2 canaux XLR (alimentation Phantom)
Viseur : – Non
Support : – Double slot Compact Flash, module SSD
Écran : – 320×240, 2.4 pouces de diagonale avec assistant de mise au point
ISO : – 100, 200, 400
Connexions : – Sortie mini-HDMI, casque, USB 3.0, Audio XLR (2)
Prix : – 3000 $

Publicités

2 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :